Une unité solidaire

24112013

Collecte du bleuet - 11-11-2013 -- 1er RAMa - 5e Batterie

Collecte du Bleuet de France lors du 11 novembre 2013




La 5ème Batterie en vigipirate à Paris

30082013

La 5ème Batterie en vigipirate à Paris dans Activites une-patrouille-en-vehicule-150x112
Durant le mois de Juillet , la 5ème Batterie a armé l’UE 5 afin de participer à la sécurisation des points
sensibles de la Capitale. Renforcée par des personnels de la B4 , les bigors ont patrouillé en véhicule
avec la Police , assurant une protection 24h/24.

Certains Bigors sortant de formation initiale réserve réalisée au CFIM de Dieuze ont pu assister au défilé
du 14 juillet .

Enfin , les deux sections ont participé au ravivage de la flamme marquant la tombe du soldat inconnu .
Symbole de mémoire , cette cérémonie vieille de 80 ans permet de se souvenir des soldats morts au combat .

Une mission remplit au niveau « batterie » avec succès.




La 5ème Batterie en manoeuvres

17032013

La 5ème Batterie en manoeuvres  dans Activites tir-avec-lanpvp-100x150

Profitant du déploiement du Régiment sur les camps de Champagne, la 5ème Batterie a rejoint la FGE pour 9 jours.

Programme dense dans une météo peu clémente.

Les séances de tir ISTC se sont enchaînées sur deux jours, avec différents modules ISTC, tel que le tir de nuit avec ANPVP .
Après des révisions à tous les niveaux, la section de combat marche sur une quinzaine kilomètres pour rejoindre le site quelle devra protéger et en interdire le passage.
L’arrivée sur site fut l’occasion d’une rencontre avec le chef de corps.

Sous la forme d’un contrôle opérationnel, le LTN(TA) JAN a décidé d’évaluer toutes les personnels (du chef de section au grenadier voltigeur) sur la tenue du carnet de combat, la compréhension de la mission et le contexte d’emploi. L’emploi des cadres d’ordres était obligatoire à chaque action.
Cela fut l’occasion de réactiver les savoirs faire de l’ensemble de la chaîne de commandement.

Ainsi pour remplir la mission INTERDIRE , le CDU a employé une section en soutien, tandis qu’une seconde section menait l’interdiction alors que la section de commandement s’occupait de la mise en place d’un PC de campagne et d’une aire d’accueil pour d’éventuels réfugiés ou prisonniers.
Différents procédés furent évalués tel que la mise en place de points de contrôles, de patrouilles autonomes, de prise en compte d’éléments extérieurs sous la forme de promeneurs, d’anti militaristes et plus tard de terroristes munis d’IED.

Le TIOR ,les procédures radio et les réactions de chacun étaient évalués.

Plutôt satisfait, cela fait tout de même apparaître des axes d’améliorations et de formations nécessaires à un emploi en MISSINT.

La batterie est prête à accueillir son prochain commandant d’unité.

Cette période fut aussi l’occasion de dire au revoir au CCH Dubar qui quitte la réserve après de nombreuses années de service.




Vigipirate : Mission réussie

23092012

Vigipirate : Mission réussie dans Activites Photo-VGP-PARIS-1-150x99
Du 3 septembre au 19 septembre 2012, la 5ème Batterie du 1er RAMa a participé au plan Vigipirate sur l’aéroport de Roissy Charles de Gaulle. La 5ème batterie a ainsi armé la 3ème section de l’UE2, alignant sur les rangs un effectif de 1/5/16 renforcé de personnels de différentes batteries du 1er RAMa (0/1/4).

Les personnels de la 5ème batterie ont ainsi pu démontrer leurs capacités opérationnelles, dans le cadre d’une mission OPINT, et ce en restituant au mieux les connaissances et savoir-faire acquis lors des séances d’instruction.
La mission quoique éprouvante physiquement, s’est déroulée dans une ambiance remarquable de cohésion et de solidarité, l’ensemble des personnels ayant été professionnels du premier jour au dernier.

Enfin celle-ci fut clôturée par un repas section, le lundi 17 septembre à Fort Laude, en présence du Capitaine De Guigne, CDU de l’UE2, du capitaine Miniconi, OA de la 5ème Batterie et du Lieutenant Olivier, Chef de Section à la 5. Le CDU de la B5, le Lieutenant Jan, n’ayant pu venir à cette soirée s’était excusé de son absence.
Lors de ce repas, le Capitaine De Guigne a remercié l’ensemble des acteurs présents sur le terrain et a félicité l’ensemble des personnels pour leur engagement et leur dévouement tout au long de l’OPINT.




Mission estivale pour les Bigors de la 5ème Batterie

29082012

Mission estivale pour les Bigors de la 5ème Batterie dans Activites patrouille-en-gare-150x112

Durant plus d’une quinzaine de jours , deux groupes de combat sont allés renforcer le 5ème Escadron du 1er Régiment de Spahis de Valence.

Totalement imbriqués avec les Spahis , les Bigors ont contribué à la mission Vigipirate dans les gares principales de la région parisienne.

Les patrouilles ont alerté la police et la gendarmerie sur plusieurs bagages abandonnés dont certains ont été neutralisés aux moyens d’explosifs.
D’autres ont aidé les pompiers en signalant des départs de feu de poubelles.

En flagrant délit , les bigors ont appuyé les forces de police en décelant des pickpockets ainsi qu’un vol à la tire dans une gare.

Cette mission animée en patrouille , restera aussi dans les mémoires des plus jeunes pour leur première participation au ravivage de la flamme du soldat inconnu sous l’Arc de triomphe.




Dernière période au Quartier Mangin

31052012

Dernière période au Quartier Mangin dans Activites 5ème-Batterie-300x133
C’est avec une période bien chargée que la 5ème Batterie a dit adieu au Quartier Mangin .

En effet , dès leur arrivée les Bigors ont revu les gestes essentiels des Techniques d’Intervention Opérationnelle Rapprochée . Au programme, techniques à mains nues, techniques avec armes, mais aussi  boxe française, et apprentissage de la gestion du stress . Le TIOR constitue ainsi le bagage technique qui permet de répondre de manière graduée à des situations délicates parfois rencontrées lors des missions.
Bientôt engagés en Vigipirate , les Bigors ont réactivé leurs réflexes en repassant le module Bravo ISTC . Le tout avec quelques jolis impacts ; 2 cibles à 25m en 2 sec 18… Les séries en attente révisaient la topographie , le croquis d’itinéraire et se familiarisaient avec l’entretien mécanique de la VLTT P4 et du GBC 180.

Le lendemain , les jeunes engagés (fourragères remises à la dernière période) ont découvert les joies de la marche . Les Bigors ont réalisé les premiers 10 Km en 2 heures . La distance totale de 25Km (Quartier Mangin-> Base nautique de La Frette) est quant à elle bouclée en 5 heures , ravitaillement compris .

Après la marche, la 5ème Batterie s’est rendue au musée de la Résistance et de la Déportation de Tergnier. Accueillie par Mr Leblanc , résistant , les Bigors ont suivi un récit détaillé , poignant et engagé .
Les épisodes des combats et de résistance autour de La Fère tout comme l’horreur de la déportation ont rappelé l’impératif du devoir de mémoire.

De retour à la Base de La frette , un parcours de cohésion en canoë attendait les Bigors de la 5 . Au delà du coté sportif , se fut l’occasion de se rafraichir et de créer , non sans malice , quelques naufrages .

Dernière période au Quartier Mangin , le Lieutenant Jan tient à remercier toutes les personnes qui l’on rendu possible .




Terrain et mémoire pour la 5ème Batterie

14032012

Terrain et mémoire pour la 5ème Batterie dans Activites 5eme-batterie-en-mouvement2-150x118
La commune de La Neuville-Lès-Dorengt a vécu pendant trois jours au rythme militaire. Le PC, situé dans un ancien corps de ferme, était sécurisé par 2 points de contrôle, tandis que le haut du village se voyait ceinturer par des patrouilles régulières. Cette activité inhabituelle a bien sûr éveillé la curiosité des villageois.
De jour comme de nuit, les militaires se sont appropriés les missions de sûreté. Parfois « bousculés » par un plastron B5, les Bigors ont su maintenir une bonne réactivité.
Ils ont donc tenu bon et ont même eu droit au soutien sanitaire de la ville d’Etreux permettant de passer un peu plus confortablement la fraîcheur des nuits dans une grange.
Cet exercice a aussi permis la révision des fondamentaux de la légitime défense et de l’ISTC .

Samedi après-midi, les Bigors ont fait connaissance avec Monsieur Serge ADIASSE (87 ans), témoin et rescapé de la barbarie nazie. Il y a près de 70 ans, le 2 septembre 1944, sur la commune de la Neuville-Lès-Dorengt et aux alentours, un détachement de l’armée allemande à investi maisons et fermes afin de perpétrer un massacre sur la population locale. Cela en réponse à une embuscade le jour précédent, soit le 1er septembre, avec quelques résistants locaux. 36 hommes, âgés de 17 à 64 ans, furent littéralement massacrés par des « barbares » et non des militaires comme l’a souligné Monsieur ADIASSE lors de son intervention. Le récit poignant de ce crime de guerre a ému l’assemblée composée de réservistes, de porte-drapeaux et d’autorités.

Pour clore cet après-midi mémoriel, une prise d’armes au monument aux Morts commun des villages de Dorengt et La Neuville-lès-Dorengt a eut lieu en présence des maires de ces communes (Madame BAZIN pour Dorengt et Monsieur PETIAU pour La Neuville-lès-Dorengt), de Monsieur THOMMAS, conseiller général du canton et de Monsieur ODELOT, directeur du service départemental de l’Office National des Anciens Combattants & Victimes de Guerre de l’Aisne. En plus de ces autorités, il y avait sur place une délégation de militaires du CENZUB, 32 porte-drapeaux ainsi que de nombreux habitants venus honorer la mémoire des fusillés, la présence de Monsieur ADIASSE et remercier les réservistes du 1er RAMa ayant fait le déplacement pour commémorer cet événement tragique.

Ces opérations, indispensables pour le travail de Mémoire, ont permis d’entretenir le lien armée-nation tout au long de la période.




Nettoyage de printemps…

1032012

Grand nettoyage de printemps pour l’armement de la Batterie . Sur une semaine ; une douzaine de volontaires puis 25 autres sur un week end ; ont passé au peigne fin tout l’armement de la Batterie .
Plus de 200 FAMAS , mais aussi toutes les armes collectives ont été ainsi nettoyées .
Un des Bigors a même nettoyé plus de 10 FAMAS a lui seul, en une journée.

Travail ingrat mais nécessaire ; cette VAT a permis de faire le point sur la gestion du matériel détenu par la Batterie .
Dans ce cadre , deux personnels de la 5ème Batterie partiront en stage APC pour améliorer encore la gestion de l’ armurerie et solutionner les « petits problèmes » que rencontre toute unité.

Les cadres saluent le travail de ses volontaires .




Rentrée active pour la Réserve Op.

1032012

Rentrée active pour la Réserve Op. dans Activites tir-PA-150x82
La rentrée fut intense pour la 5ème Batterie .

Le programme était varié pour les sections de combat . Au programme ; Tir au FAMAS , tir de grenade à fusil , Tir au PA . L’après-midi et le soir ont été donnés aux chefs de section .
Cet intervalle nocturne a permis aux sections de faire travailler les différentes missions proterre du groupe de combat.

Sur le principe du rallye , les Bigors ont révisé les actes réflexes et élémentaires .
L’occasion fut aussi donnée de pratiquer quelques situations-problèmes pour préparer les futurs « vigipirate » et parfois même l’anglais .




La B5 puise dans ses réserves

22122011

La B5 puise dans ses réserves dans Activites Course-150x112

Le samedi 17 décembre s’est déroulé le challenge sportif de la 5ème batterie. Par binôme.

Au programme TIR PA de 18 cartouches (par PAX) avec pénalités de 6 secondes par tranche descendante, pour chaque impact .
Certaines équipes se sont vues pénalisées de plus de 10 minutes à l’arrivée.

Un parcours très sportif avec une des difficultés majeurs dans le bois de Crépy pour mener vers le terrain de l’armée de l’air.

Après 18 km et 2 chargeurs, les adjudant-chefs LEMAITRE Thierry & LEMAITRE Jacques ont remporté le challenge cadres 2011 !

Bravo à tous pour leur participation sportive et/ou de mise en place







" COUREUR DES BOIS " Le bl... |
TSTL : Technicien Supérieur... |
Le Blog de la Cabrery / Lon... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Think Tank Populaire
| les Couêts Bouguenais
| Coaching paroles et textes